Hypertension artérielle

d

 

Hypertension : quels sont les signes ?


L’hypertension artérielle, ou pression sanguine anormalement élevée en permanence, ne se manifeste le plus souvent par aucun symptôme.
C’est ainsi que de nombreuses personnes ignorent qu’elles présentent ce facteur de risque cardiovasculaire 
Quels signes prémonitoires liés à l’hypertension artérielle ?

1. Hypertension artérielle, un mal silencieux...

2. Quels signes peuvent quand même indiquer ne hypertension ?

3. Quelles sont les personnes à risque d’hpertension ?

4. Pourquoi est-il si important de surveiller sa tenion artérielle ?

5. Quel est le traitement de l’hypertension ?

 

1. Hypertension artérielle, un mal silencieux.

La pression sanguine s’élève normalement dans certaines situations (stress, activité physique…). On parle donc d’hypertension artérielle seulement lorsque celle-ci reste élevée en permanence.
L’hypertension artérielle correspond à une pression sanguine qui se maintient anormalement à un niveau élevé. 
L’hypertension se définit par une pression artérielle systolique (PAS) supérieure ou égale à 140 mm Hg et/ou une pression artérielle diastolique (PAD) supérieure ou égale à 90 mm Hg (ou 14/9 cm Hg).
Dans la majorité des cas, aucun signe n’accompagne l’hypertension artérielle. C’est ainsi que de nombreuses personnes sont hypertendues sans le savoir...
Or si l’hypertension n’est pas une maladie, elle représente en revanche un important facteur de risque cardiovasculaire.

 


Tel le cas dans certaines maladies suivantes :

Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires : « ABCDEF »


A : Age,
B : (Briquet : tabagisme),
C : Cholestérol,
D : Diabète, 
E : Environnement défavorable à l’activité physique (sédentarité, etc)
F : Famille avec de antécédents de maladies coronaires, obésité abdominale, , etc.).

 

 

2. Quels symptômes ou signes peuvent quand même indiquer une hypertension ?

Même si l'hypertension est silencieuse, dans certains cas, une hypertension artérielle très élevée finit par entraîner des symptômes :
Il est particulièrement intéressant de repérer ces symptômes chez les personnes qui présentent un risque accru de développer une hypertension artérielle.

  • Maux de tête, surtout le matin, avec une douleur qui tend à descendre dans la nuque.
  • Fatigue, somnolence.
  • Palpitations.
  • Vertiges.
  • Bourdonnements dans les oreilles.
  • Saignements de nez.
  • Confusion.
  • Engourdissements ou fourmillements dans les pieds et les mains.

 

3. Quelles sont les personnes à risque d’hypertension ?

Les personnes à risque d'hypertension artérielle sont les suivantes :

 

  • Les plus de 55 ans (la tension artérielle augmente avec l’âge).
  • Les personnes qui ont des antécédents familiaux d’hypertension artérielle précoce.
  • Les sujets atteints de diabète, d’un syndrome d’apnées du sommeil, de maladies rénales, etc.
  • Les fumeurs.
  • Les consommateurs excessifs d’alcool.
  • Les sédentaires…
  • Les personnes qui consomment régulièrement de la réglisse noire. 

 

4. Pourquoi est-il si important de surveiller sa tension artérielle ?

Il est important de surveiller sa tension car :

  • Le risque de troubles cardiovasculaires double pour chaque augmentation de 20 mm Hg pour la pression systolique et de 10 mm Hg pour la pression diastolique.
  • Traiter une hypertension diminue de 35 à 40% le risque d’être victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Le risque de troubles rénaux, rétiniens, vasculaires est également diminué. 

D’où, la recommandation de visiter son médecin traitant pour un contrôle général à partir de 45 ans, au moins une fois par an (1x/ an).

 

 

5. Quel est le traitement de l’hypertension ?

Le traitement de première intention repose sur le suivi de règles hygiéno-diététiques.
Ce n’est qu’en cas d’échec que l’on recourt en complément à un ou des médicaments antihypertenseurs : diurétiques thiazidiques, bêtabloquants, inhibiteurs calciques, inhibiteur de l’enzyme de conversion (IEC), antagonistes de l’angiotensine II (ARAII). 
Les grandes règles hygiéno-diététiques de l’hypertendu :

  • Limiter les apports en sel (NaCl) : 6 g par jour au maximum.
  • Perdre du poids si nécessaire.
  • Augmenter la part des fruits et des légumes.
  • Diminuer les apports en graisses saturées (graisse d’origine animale).
  • Pratiquer une activité physique régulière : au moins 30 minutes 3 fois par semaine.
  • Diminuer sa consommation d’alcool : pas plus de 1 à 6 verres par semaine.
  • Arrêter de fumer

 

 


 

 

   
 
Retour à la page d'acceuil    
Copyright © 2014 SalutemO asbl